Hydratation

Par les fortes chaleurs il est important de compenser la perte hydrique même sans activité physique particulière. Lors d’un effort, notre envie de boire est également augmentée. Les effets du manque d’apport d’eau est analysé pour les sportifs mais dans des degrés inférieurs on peut les transposer à la vie quotidienne. Là où le sportif a besoin d’une bonne énergie pour ses muscles, un salarié à son bureau a besoin également d’avoir un cerveau en éveil pour être performant.

Les effets de la déshydratation sont à la fois physiques et mentaux. La sensation de soif correspond à 1% de déshydratation ce qui correspond à 10% de performance en moins.

Ceci provoque une baisse de performance musculaire avec une augmentation des douleurs musculaires, tendineuses et des courbatures, crampes…

Mentalement on a une augmentation du temps de réaction, du nombre d’erreurs et surtout une augmentation de la sensation de fatigue, sentiment bien connu à son bureau accentué si on y associe la digestion.

Mais quoi boire? Sans activité particulière, l’eau seulepeut suffire avec parfois une eau gazeuse pour l’apport des sels minéraux si vous êtes sous de fortes chaleurs.

Lors d’une activité physique, l’eau seule suffit quand l’effort ne dépasse pas 45/60 min. Quand l’effort dépasse l’heure, il est bon pour compenser les pertes de glucides et de sels de passer sur une boisson de l’effort. type Gatorade. Boire petit mais souvent.Enfin après l’effort privilégier une boisson riche en bicarbonates (Badoit, St-Yorre…).

A noter que les boissons énergisantes ne sont PAS des boissons de l’effort. Le sucre, la caféine ou la taurine en EXCÈS n’améliorent PAS les performances. Ces boissons ne doivent dans tous les cas être prises que par gourmandise.

Quand on transpire on perd de l’eau « salée ». Le jour où l’on transpirera du Coca ou du Redbull on pourra les consommer en quantité!