L’influence de la mâchoire et des dents

Machoire_Fermee Il n’est pas rare que plusieurs douleurs différentes exprimées par un patient aient une origine commune. Et bien prenons un patient qui voit apparaître de manière progressive des douleurs cervicales, d’épaule, se plaint de maux de tête, de bourdonnement dans les oreilles, une fatigue. L’origine de ses douleurs peut avoir comme origine sa mâchoire. Plus précisément de la crispation , souvent inconsciente, de sa mâchoire.

Cette crispation involontaire,généralement pendant le sommeil, entraîne un contact prolongé des dents entre elles alors qu’en dehors de la mastication et de la déglutition les dents ne doivent pas se toucher. Ce serrement par boucle neurologique fait se contracter les muscles de la mâchoire. Le serrement ou grincement de dent est appelé en médecine le bruxisme.

Tant que cette situation n’est pas diagnostiquée par un ostéopathe, un dentiste, un psychologue, un kinésithérapeute ou autre, les douleurs à distance ne cesseront pas et surtout le patient va détériorer ses dents mais également l’articulation entre la mâchoire et le crâne (articulation temporo-mandibulaire). Les douleurs peuvent se propager entre autres dans les bras, à toute la colonne vertébrale, donner des acouphènes, des vertiges. il faut penser enfin aux troubles de la digestion par l’altération de la fonction première de la mâchoire.

L’origine de ce trouble n’est pas clairement identifiée mais il semble que la cause psychologique soit dominante. Un stress conscient ou inconscient entraînerait la crispation. On a également des origines dentaires avec entre autres le défaut d’occlusion qui entraîne un contact permanent d’une dent sur une autre. On trouve aussi des origines ostéopathiques, posturales qui entraînent un décalage de la mandibule, provoquant un contact dento-dentaire.

La prise en charge est la plupart du temps pluridisciplinaire de par les origines diverses de ce trouble pour en traiter les causes et les conséquences. Ne vous rajoutez pas du stress en ayant l’impression que l’on parle de vous, surveillez l’état de vos dents et parlez en à votre thérapeute.

Si vous voulez plus d’informations je vous invite à consulter le site du professeur Hartmann, dont j’ai suivi l’enseignement pendant ma formation.